MASTER (LMD) - INGENIERIE DE LA SANTE



M1 - Parcours Ergonomie et Facteurs Humains (EFH)

Objectifs et compétences


Afficher plus d'informations...

M1 - Parcours Sciences de la Vision (OSV)

Objectifs et compétences


Afficher plus d'informations...

S1 - Semestre 1 EFH

X

Physiologie musculaire et biomécanique (5 crédits)

X

Volume Horaire : CM : 50h ; TD : 0h ; TP : 0h

Durée du stage : 0 semaine

Langue : Français

Modalités de contrôle :
session 1 : examen écrit
session 2 : examen écrit ou oral

Responsable :
Mme. CLAUDINE TEYSSEDRE - claudine.teyssedre@u-psud.fr

Santé physique et mentale au travail (5 crédits)

X

Volume Horaire : CM : 45h ; TD : 5h

Langue : Français

Modalités de contrôle :
session 1 : examen écrit
session 2 : examen écrit ou oral

Responsable :
M. FABRICE CHERUEL - fabrice.cheruel@u-psud.fr

Ergonométrie, techniques de recueil et d’analyse des données (5 crédits)

X

Volume Horaire : TD : 13h ; TP : 37h

Langue : Français

Modalités de contrôle :
session 1 : controle
session 2 : examen (0.5) + report controle (0.5)

Responsable :
Mme. CLAUDINE TEYSSEDRE - claudine.teyssedre@u-psud.fr

Cognition humaine : anatomie, neurobiologie, psychologie (5 crédits)

X

Volume Horaire : CM : 50h

Langue : Français

Description :
Introduction aux neurosciences cognitives. Développement et anatomie fonctionnelle du système nerveux central chez l’Homme. Imagerie cérébrale. Histoire des  localisations cérébrales. Fonctions principales des différents lobes cérébraux. Latéralisation cérébrale.
Bases neurobiologiques de la cognition humaine. Processus mnésiques. Mécanismes moléculaires qui sous-tendent ces processus.  Modulation des processus mnésiques. Anxiété, stress et mémoire.
Bases psychologiques de la cognition humaine. Modèles psychologiques de la perception, de l’attention, de l’apprentissage et de la mémoire. Organisation et représentation des connaissances. Activités mentales : raisonnement, résolution de problèmes, langage.

Modalités de contrôle :
session 1 : examen écrit
session 2 : examen écrit ou oral

Responsable :
Mme. VALÉRIE ENDERLIN - valerie.enderlin@u-psud.fr

Ergonomie générale : concepts et méthodes pour l'analyse de l'activité (5 crédits)

X

Volume Horaire : CM : 33h ; TD : 3h ; TP : 14h

Langue : Français

Modalités de contrôle :
session 1 : examen écrit (0.7) + controle (0.3)
session 2 : examen écrit ou oral (0.7) + report controle (0.3)

Neurosciences de la Vision (2 crédits)

X

Volume Horaire : CM : 27h

Langue : Français

Description :
UE11 Neurosciences de la Vision (2,5 ECTS - 27 h de CM)
L’enseignement de cette UE porte sur l'organisation anatomique, la physiologie, le développement et la plasticité du système visuel des mammifères. Il met l'accent d’une part sur les conséquences de cette organisation sur la perception visuelle de forme, de couleurs et de mouvements chez l'homme et d’autre part sur les bases organiques de certaines pathologies visuelles telles que l’amblyopie, la DMLA ou certaines autres formes de cécité.
La première partie du cours a pour objectif d’apporter des connaissances à la fois sur la rétine, organe de la capture et de l’encodage de l’information visuelle, et sur les cibles sous corticales des efférences rétiniennes. Les points abordés concernent : L’organisation du réseau neuronal rétinien – Les mécanismes biochimiques de la transduction du signal lumineux en un message nerveux – le codage des contrastes spatiaux, temporels et chromatiques contenus dans le message visuel – Le transfert en parallèle des informations Magno, Parvo et Konio-cellulaires vers le cortex visuel primaire, au travers du Noyau Géniculé Thalamique (CGL) – Implication du Colliculus Supérieur (CS) dans le contrôle de la motricité oculaire – Le contrôle nerveux de la constriction pupillaire et de l’accommodation – Le noyau supra-chiasmatique et les rythmes circadiens.
La deuxième partie aborde le devenir des informations visuelles dans la hiérarchie des aires visuelles corticales qui sont responsables des processus cérébraux à l’origine de la perception visuelle et des représentations internes. Chez le primate adulte ayant bénéficié d’une expérience visuelle postnatale normale le cortex visuel primaire (V1) reçoit près de 90% des afférences rétiniennes et sa lésion a des effets dévastateurs en termes de perception puisqu’elle conduit à une agnosie totale. Il est montré entre autres, que chacun des attributs de la scène visuelle telle la rétinotopie, la sélectivité pour l’orientation, la direction de mouvement et la fréquence spatiale est traité séparément de la rétine au cortex V1 et que cette ségrégation se caractérise au niveau cortical en particulier par l’existence de colonnes et de cartes fonctionnelles qui sont en interaction les unes avec les autres.  Au-delà de V1, il est montré que les informations visuelles progressent dans des voies visuelles parallèles (les voies temporale et pariétale) ayant des spécificités fonctionnelles distinctes pour la localisation ou la reconnaissance des objets.
La mise en place du système visuel pendant le développement ainsi que sa capacité de restructuration chez l’adulte font l’objet de la troisième partie du cours. La structure et la fonction visuelles sont immatures à la naissance. Si le développement embryonnaire permet la mise en place d'un système visuel inachevé, celui-ci est soumis une régulation postnatale lors des interactions précoces entre l'individu avec son environnement visuel. La notion de plasticité fonctionnelle est élargie à l'adulte car certains aspects de l'organisation corticale restent plastiques en dehors des périodes dites "critiques", permettant une réorganisation continue des réseaux neuronaux avec l'expérience. La nature dynamique de la circuiterie et du fonctionnement du cortex visuel sont importantes pour l'apprentissage perceptif et pour la compensation des fonctions sensorielles perdues lors de lésions du système nerveux.
Dans la dernière partie, le cours aborde la question du rôle des autres modalités sensorielles lorsque l’une d’elles est déficiente. On se focalise ici plus particulièrement sur le rôle de l’audition dans la compensation de la perte de la vision chez l’aveugle. Il est montré que les aveugles ont de bien meilleures performances perceptives auditives que les sujets voyants et qu’ils se localisent aussi, bien mieux dans l’espace. Les bases neurales de telles supra-performances sont abordées aussi bien au niveau de neurones individuels

Modalités de contrôle :
Session 1 : examen écrit
Session 2 : examen écrit?

Environnement de Travail (2 crédits)

X

Volume Horaire : CM : 24h

Langue : Français

Description :
UE10 Environnement de Travail : Eclairagiste et Colorimétrie (2,5 ECTS - 24,5 h de CM)
L’œil travaille mieux si les conditions d’éclairage sont adaptées. L’éclairage fait l’objet de normes et recommandations nombreuses et détaillées. Contrastes et couleurs entrent en jeu dans la conception des produits ou la signalisation. Ce sont des grandeurs mesurables. Les  enseignements de ce module abordent tous les aspects concernant l’éclairagisme et la colorimétrie.
Colorimétrie
L'objectif de la partie colorimétrie est de proposer un système de mesure et une caractérisation numérique de la lumière visible, en tenant compte des propriétés spécifiques du système de vision humaine. Le formalisme proposé exploite la relative simplicité du mécanisme sensoriel de l’œil pour poser les bases d'une étude scientifique de l'apparence des couleurs. Le cours introduit le cadre historique, continue avec la présentation des bases physiques de la couleur, et finit, à travers l'expérience fondamentale, avec la présentation des espaces colorimétriques CIE et uniformes.
Eclairagisme
Notions élémentaires : flux lumineux, intensité, luminance, éclairement, source orthotrope, contraste de luminance. Sources : corps noir, lumière naturelle, lampes, sources secondaires, les luminaires et leur classification. Normes et recommandations relatives à l’éclairement des lieux de travail.
 

Modalités de contrôle :
Session 1 : examen écrit
Session 2 : examen écrit

S2 - Semestre 2 EFH

X

Méthodes d'études et d'intervention en ergonomie 1 (5 crédits)

X

Volume Horaire : CM : 35h ; TD : 15h

Langue : Français

Modalités de contrôle :
session 1 : examen écrit (0.5) + controle (0.5)
session 2 : examen écrit ou oral (0.5) + report controle (0.5)

Ergonomie cognitive (5 crédits)

X

Volume Horaire : CM : 36h ; TP : 14h

Langue : Français

Modalités de contrôle :
session 1 : examen écrit (0.6) + mémoire (0.4)
session 2 : examen écrit ou oral (0.6) + report mémoire (0.4)

Ergonomie et conception 1 : théories et méthodes (5 crédits)

X

Volume Horaire : CM : 32h ; TD : 18h

Langue : Français

Modalités de contrôle :
session 1 : examen écrit (0.5) + controle (0.5)
session 2 : examen écrit ou oral (0.5) + report controle (0.5)

Intervention en ergonomie 1 : Initiation encadrée (5 crédits)

X

Volume Horaire : TD : 50h

Langue : Français

Modalités de contrôle :
session 1 : soutenance (0.5) + mémoire (0.5)
session 2 : soutenance (0.5) + report controle (0.5)

Audition et environnement sonore de travail (5 crédits)

X

Volume Horaire : CM : 42h ; TP : 8h

Langue : Français

Modalités de contrôle :
session 1 : examen écrit (0.8) + TP (0.2)
session 2 : examen écrit ou oral  (0.8) + report TP (0.2)

Responsable :
Mme. VALÉRIE ENDERLIN - valerie.enderlin@u-psud.fr

Anglais (5 crédits)

X

Volume Horaire : TD : 50h

Langue : Français

Description :
UE14 Anglais (50 h en laboratoires de langue/travail en ligne/Skype)
L’objectif de cet enseignement qui est effectué oralement par petits groupes, en laboratoire de langue, par Skype ou par l’intermédiaire de travail en ligne, est d’acquérir une maîtrise de la communication scientifique et professionnelle en anglais dans le domaine de l’optométrie et des sciences de la vision.
 

Modalités de contrôle :
Session 1 : examen écrit et oral
Session 2 : examen écrit ?et oral

S1 - Semestre 1 OSV

X

Médecine (2 crédits)

X

Volume Horaire : CM : 28h

Langue : Français

Description :
UE1 Médecine (2,5 ECTS - 28 h de CM)
Les notions de médecine générale enseignées ont pour but d’apporter les connaissances nécessaires
à la compréhension de l’importance de la santé générale et  de la médication sur l’influence des défauts
 visuels,  sur leurs conséquences sur le système visuel, et à leur prise en charge optique.
Un médecin généraliste apporte son expérience et sa pédagogie aux futurs optométristes. Les pathologies
enseignées  sont la cardiologie, la dermatologie, l’endocrinologie, la gastro-entérologie, l’hématologie,
 la neurologie, l’infectiologie, la rhumatologie, la traumatologie. L’aspect optométrique est développé
 pour chacune de ces pathologies. Cet enseignement a pour but de faire le lien le corps humain et l'oeil,
l'oeil étant une prolongation du corps humain.
La connaissance de l’existence des interactions médicales et médicamenteuses sur la physiologie
 oculaire complète les autres matières telles que la pharmacologie et la physiologie cellulaire
enseignées dans le master 1.
 

Modalités de contrôle :
Session 1 : examen écrit
Session 2 : examen écrit

Sciences Biologiques 1 (5 crédits)

X

Volume Horaire : CM : 50h

Langue : Français

Description :
UE2 Sciences Biologiques (5 ECTS - 50 h de CM)
L’objectif de cette unité d’enseignement (UE) est de fournir aux étudiants optométristes des connaissances de bases sur la physiologie des cellules, des tissus et des organes dans le but de les préparer au cours de médecine générale et oculaire, et au cours de neurosciences de la vision.
Cette UE se divise en 4 grands parties 1) la physiologie cellulaire, 2) l’anatomie de l’œil et de ses structures annexes 3) la pharmacologie et 4) les mécanismes biologiques de la sécrétion lacrymale.
Physiologie Cellulaire
Le cours de Physiologie cellulaire comprend trois grandes parties : 1) Structure et les propriétés de la membrane plasmique et organisation des compartiments intracellulaires ; 2) Les mécanismes d’échanges membranaires passif et actif ; 3) Les signaux électriques membranaires. L’objectif de ce cours est d’apporter aux étudiants les connaissances de bases nécessaires pour aborder ensuite les cours de pharmacologie et de neurosciences.
Anatomie
Le cours d’anatomie de l’œil se découpe en deux parties. La première apporte des éléments de connaissances en embryologie, sur la mise en place de l’œil durant le développement. La deuxième partie aborde la structure de l’œil développé proprement dite en exposant : La structure du globe oculaire: la rétine (sensorielle, ciliaire et irienne); l’uvée (Choroïde, l’uvée ciliaire et l’uvée irienne); la sclère (sclérotique); les milieux transparents (cornée, humeur aqueuse, cristallin et vitré); les cavités (chambre antérieure, chambre postérieure et chambre vitréenne) ainsi que, les strucutres annexes du globe oculaire: l’orbite; la musculature extra-oculaire; les paupières; les aponévroses orbitaires (capsule de tenon); le système et les voies lacrymales; la vascularisation et l’innervation du globe oculaire et de ses annexes.
Pharmacologie
La pharmacologie se divise en 2 parties: la pharmacocinétique et la pharmocodynamie. La pharmacocinétique décrit ce que fait le comportement de l’organisme vis à vis du médicament (absorption, distribution, métabolisme et élimination). La pharmocodynamie décrit le mécanisme d’action du principe actif sur les différentes cibles de l’organisme. L’objectif de ce cours est de donner aux  étudiants  des notions de base sur le médicament, pour leur permettre de comprendre les monographies du Vidal. Un autre objectif est d’aborder les stratégies thérapeutiques face à des pathologies oculaires fréquentes. Certains effets secondaires de médicaments, administrés de façon systémique ou locale, pouvant être observés lors de l’exercice professionnel sont aussi décrits.
Sécrétion lacrymale
Le cours Sécrétion Lacrymale comprend un rappel des connaissances générales sur l’organisation du système lacrymale chez l’homme ainsi que sur la structure et la composition du film lacrymal. Les processus biologiques à la base de la sécrétion ionique, aqueuse et protéiques sont ensuite abordés ainsi que les mécanismes leur régulation par le système nerveux. La dernière partie traite des conséquences des changements de la physiologie générale sur la sécrétion lacrymale.
 

Modalités de contrôle :
Session 1 : examen écrit
Session 2 : examen écrit

Dépistage en Santé Oculaire 1 (5 crédits)

X

Volume Horaire : CM : 49h

Langue : Français

Description :
UE3 Dépistage en Santé Oculaire 1 (5 ECTS - 49 h de CM)
Les cours dispensés dans l’UE 3 constituent la première des trois parties des cours de dépistage en santé oculaire. Les enseignants sont des optométristes et des ophtalmologistes. Dans un premier temps, les  sujets traiteront les techniques de la biomicroscopie non enseignées dans le programme de la licence professionnelle d’optique : les méthodes d’observations ou la recherche  de pathologies :  l’effet Tyndall,  von Herrinck….,  l’angle irido-cornéen, l’ophtalmoscopie directe,  la théorie de la biomicroscopie du fond d'œil sans dilatation,  la technique d’observation du FO avec dilatation (BIO, 3 miroirs…), les différentes techniques de la tonométrie et  de l’ophtalmoscopie binoculaire indirecte,  de la  gonioscopie.
Dans un second temps, plusieurs ophtalmologistes aborderons le fonctionnement du cristallin, son vieillissement, la cataracte et les différentes méthodes actuelles de sa chirurgie. Le dépistage et les traitements des pathologies telles que les uvéites, des conjonctives, de la  cornée,   des paupières et du système lacrymal  seront  détaillées.
Un ophtalmologiste traitera ensuite les aspects médicaux  et les traitements des conséquences oculaires du  diabète, du glaucome standard et  de l’hypertension artérielle.
 

Modalités de contrôle :
Session 1 : examen écrit
Session 2 : examen écrit?

Neurosciences de la Vision (2 crédits)

X

Volume Horaire : CM : 27h

Langue : Français

Description :
UE11 Neurosciences de la Vision (2,5 ECTS - 27 h de CM)
L’enseignement de cette UE porte sur l'organisation anatomique, la physiologie, le développement et la plasticité du système visuel des mammifères. Il met l'accent d’une part sur les conséquences de cette organisation sur la perception visuelle de forme, de couleurs et de mouvements chez l'homme et d’autre part sur les bases organiques de certaines pathologies visuelles telles que l’amblyopie, la DMLA ou certaines autres formes de cécité.
La première partie du cours a pour objectif d’apporter des connaissances à la fois sur la rétine, organe de la capture et de l’encodage de l’information visuelle, et sur les cibles sous corticales des efférences rétiniennes. Les points abordés concernent : L’organisation du réseau neuronal rétinien – Les mécanismes biochimiques de la transduction du signal lumineux en un message nerveux – le codage des contrastes spatiaux, temporels et chromatiques contenus dans le message visuel – Le transfert en parallèle des informations Magno, Parvo et Konio-cellulaires vers le cortex visuel primaire, au travers du Noyau Géniculé Thalamique (CGL) – Implication du Colliculus Supérieur (CS) dans le contrôle de la motricité oculaire – Le contrôle nerveux de la constriction pupillaire et de l’accommodation – Le noyau supra-chiasmatique et les rythmes circadiens.
La deuxième partie aborde le devenir des informations visuelles dans la hiérarchie des aires visuelles corticales qui sont responsables des processus cérébraux à l’origine de la perception visuelle et des représentations internes. Chez le primate adulte ayant bénéficié d’une expérience visuelle postnatale normale le cortex visuel primaire (V1) reçoit près de 90% des afférences rétiniennes et sa lésion a des effets dévastateurs en termes de perception puisqu’elle conduit à une agnosie totale. Il est montré entre autres, que chacun des attributs de la scène visuelle telle la rétinotopie, la sélectivité pour l’orientation, la direction de mouvement et la fréquence spatiale est traité séparément de la rétine au cortex V1 et que cette ségrégation se caractérise au niveau cortical en particulier par l’existence de colonnes et de cartes fonctionnelles qui sont en interaction les unes avec les autres.  Au-delà de V1, il est montré que les informations visuelles progressent dans des voies visuelles parallèles (les voies temporale et pariétale) ayant des spécificités fonctionnelles distinctes pour la localisation ou la reconnaissance des objets.
La mise en place du système visuel pendant le développement ainsi que sa capacité de restructuration chez l’adulte font l’objet de la troisième partie du cours. La structure et la fonction visuelles sont immatures à la naissance. Si le développement embryonnaire permet la mise en place d'un système visuel inachevé, celui-ci est soumis une régulation postnatale lors des interactions précoces entre l'individu avec son environnement visuel. La notion de plasticité fonctionnelle est élargie à l'adulte car certains aspects de l'organisation corticale restent plastiques en dehors des périodes dites "critiques", permettant une réorganisation continue des réseaux neuronaux avec l'expérience. La nature dynamique de la circuiterie et du fonctionnement du cortex visuel sont importantes pour l'apprentissage perceptif et pour la compensation des fonctions sensorielles perdues lors de lésions du système nerveux.
Dans la dernière partie, le cours aborde la question du rôle des autres modalités sensorielles lorsque l’une d’elles est déficiente. On se focalise ici plus particulièrement sur le rôle de l’audition dans la compensation de la perte de la vision chez l’aveugle. Il est montré que les aveugles ont de bien meilleures performances perceptives auditives que les sujets voyants et qu’ils se localisent aussi, bien mieux dans l’espace. Les bases neurales de telles supra-performances sont abordées aussi bien au niveau de neurones individuels

Modalités de contrôle :
Session 1 : examen écrit
Session 2 : examen écrit?

Environnement de Travail (2 crédits)

X

Volume Horaire : CM : 24h

Langue : Français

Description :
UE10 Environnement de Travail : Eclairagiste et Colorimétrie (2,5 ECTS - 24,5 h de CM)
L’œil travaille mieux si les conditions d’éclairage sont adaptées. L’éclairage fait l’objet de normes et recommandations nombreuses et détaillées. Contrastes et couleurs entrent en jeu dans la conception des produits ou la signalisation. Ce sont des grandeurs mesurables. Les  enseignements de ce module abordent tous les aspects concernant l’éclairagisme et la colorimétrie.
Colorimétrie
L'objectif de la partie colorimétrie est de proposer un système de mesure et une caractérisation numérique de la lumière visible, en tenant compte des propriétés spécifiques du système de vision humaine. Le formalisme proposé exploite la relative simplicité du mécanisme sensoriel de l’œil pour poser les bases d'une étude scientifique de l'apparence des couleurs. Le cours introduit le cadre historique, continue avec la présentation des bases physiques de la couleur, et finit, à travers l'expérience fondamentale, avec la présentation des espaces colorimétriques CIE et uniformes.
Eclairagisme
Notions élémentaires : flux lumineux, intensité, luminance, éclairement, source orthotrope, contraste de luminance. Sources : corps noir, lumière naturelle, lampes, sources secondaires, les luminaires et leur classification. Normes et recommandations relatives à l’éclairement des lieux de travail.
 

Modalités de contrôle :
Session 1 : examen écrit
Session 2 : examen écrit

Optométrie 2 (2 crédits)

X

Volume Horaire : CM : 27h

Langue : Français

Description :
UE6 Optométrie 2 (2,5 ECTS - 27 h de CM)
Rappels Optométriques
Tous les tests optométriques seront revus dans cette partie de cours pour le non presbyte et le jeune presbyte: amnamèse, acuités visuelles, masquages, ponctum proximum de convergence, motilité, réflexes pupillaires, biomicroscopie, skiascopie, réfraction, phories dissociées, disparité de fixation, retard accommodatif, accommodation relative, réserves fusionnelles, flexibilités accommodatives... Les normes et la signification de résultats hors norme seront détaillés. Enfin les différents diagnostics amétropiques, binoculaires et accommodatifs seront définis et leur prise en charge les plus courantes seront abordées.
Optométrie Gériatrique
La population des plus de 60 ans a fortement augmenté ses dernières années, suite à l’amélioration de la qualité de vie, qui permet de ce fait un allongement de la durée de vie. L’objectif de cet enseignement est d’appréhender la vision des seniors. Pour cela, les différentes fonctions visuelles seront abordées, ainsi que leur évolution avec l’âge.  Les conséquences ou l’absence de conséquences des ces modifications visuelles seront répertoriées ainsi que l’action optométrique à mener. Les équipements à disposition selon les difficultés rencontrées par le patient seront détaillés.
Rééducation Visuelle
L’enseignement s’articule autour de la rééducation orthoptique (i.e. bilan et prise en charge) des principaux cas rencontrés en cabinet libéral. Après une revue des différents tests orthoptiques, la prise en charge de l’insuffisance de convergence et des différentes paralysies oculomotrices est abordée. Le vocabulaire spécifique à l’orthoptie est présenté.
 

Modalités de contrôle :
Session 1 : examen écrit
Session 2 : examen écrit?

Basse Vision 1 (5 crédits)

X

Volume Horaire : CM : 52h

Langue : Français

Description :
UE12 Basse Vision 1 (5 ECTS - 50 h de CM)
Dévolu aux connaissances théoriques, l’UE BV1 pose le cadre de la déficience visuelle : comment elle se définit et quelle en est l’épidémiologie ; quelles en sont les causes et les symptômes ; quelle prise en charge optométrique peut-être proposée.
Ophtalmologistes spécialistes de la rétine, du glaucome, des atteintes de l’enfant et neuro-ophtalmologistes expliquent les différentes atteintes pouvant conduire à une déficience visuelle (physiopathologie, signes, symptômes, pronostic, traitements actuels et perspectives) et l’impact psychologique du handicap visuel est présenté par un psychologue clinicien.
Après avoir décortiqué les spécificités d’un bilan optique basse-vision et intégrer la lecture des principaux examens complémentaires en ophtalmologie, les différents types d’équipements (aides optiques, électroniques, informatiques et aides à l’adaptation) sont présentés.
Enfin, les étudiants sont sensibilisés à la législation française en matière de conduite automobile et d’aide au financement des aides techniques.
 

Modalités de contrôle :
Session 1 : examen écrit
Session 2 : examen écrit?

Économie et Connaissances de l’Entreprise (5 crédits)

X

Volume Horaire : CM : 27h ; TD : 23h

Langue : Français

Description :
UE15 Économie et Connaissances de l’Entreprise (27 h de CM - 23 h de TD - validation en FC)
Les objectifs pédagogiques et professionnels sont d’enseigner les fondamentaux de l’entreprise innovante, de réaliser une entreprise virtuelle qui favorise l’apprentissage du travail en équipe. Une place importante est donnée au développement personnel et aux facteurs subjectifs à l’origine du processus de création d’entreprise. Cet enseignement est exclusivement animé par des créateurs et chefs d’entreprise.
 
 

Modalités de contrôle :
Session 1 : contrôle et examen
Session 2 : contrôle et examen

S2 - Semestre 2 OSV

X

Pratique Adaptation Complexe (2 crédits)

X

Volume Horaire : TD : 14h ; TP : 14h

Langue : Français

Description :
UE9 Pratique Adaptation Complexe (2,5 ECTS - 14 h de TD - 14 h de TP)
Il s’agit de mettre en application, au travers de travaux dirigés et de travaux pratiques, les connaissances acquises dans l’UE8 et en licence professionnelle d’optique.
Les travaux dirigés consistent en des exercices à l’oral et à l’écrit. Les  études de cas pratiques de toutes les amétropies liées à des défauts visuels complexes ou à des pathologies. Un grand nombre de cas spéciaux  sont faits afin de prendre en charge  toutes les corrections des fortes amétropies. Les  calculs et les raisonnements en lentilles rigides sphériques, toriques internes, toriques externes et bitoriques sont traités.
Les enseignements en travaux pratiques sont une application des enseignements théoriques. Ils consistent à entraîner  à la manipulation des instruments, à la biomicroscopie, au choix  des  équipements et à leurs observations. Les étudiants ainsi formés auront acquis les connaissances pour prendre en charge  les adaptations de lentilles de contact  dans leur future pratique professionnelle.
 

Modalités de contrôle :
Session 1 : examen écrit
Session 2 : examen écrit

Contactologie 2 (5 crédits)

X

Volume Horaire : CM : 49h

Langue : Français

Description :
UE8 Contactologie 2 (5 ECTS - 49 h de CM)
Cette UE est constituée d‘enseignements complémentaires aux bases acquises en licence professionnelle  d’optique ainsi que de nouveaux enseignements plus complexes en contactologie. D’une part, certaines notions sont approfondies telles que la topographie cornéenne et la pachymétrie, l’adaptation des lentilles souples astigmates sur mesure pour les forts astigmates, l’œil sec et le film lacrymal ; la presbytie est développée afin d’acquérir  une pratique plus complète et d’être capable de prendre en charge  toutes les corrections des presbytes. Le programme de licence en lentilles rigides sphériques ne permet d’équiper que les astigmatismes faibles à moyens. Les enseignements théoriques de cette UE concernent les lentilles rigides toriques internes, toriques externes et bitoriques. Ces enseignements permettront  aux étudiants d’équiper tous les cas des amétropies liées à de forts astigmatismes réfractifs. D’autre part, des connaissances nouvelles des équipements plus rarement rencontrés comme ceux des aphaques, des déformations et irrégularités cornéennes dûes à des corneal-wargage, des traumatismes cornéens, des chirurgies réfractives  ou  des kératocônes, sont largement traitées en cours et approfondies par des cas de prise de décision en travaux dirigés. Un grand nombre de cas spéciaux sont traités. Les étudiants ainsi formés auront acquis les connaissances pour prendre en charge ces cas complexes dans leur future pratique professionnelle de la contactologie spécifique.
 
 

Modalités de contrôle :
Session 1 : examen écrit
Session 2 : examen écrit

Dépistage en Santé Oculaire 3 (2 crédits)

X

Volume Horaire : CM : 7h ; TP : 20h

Langue : Français

Description :
UE5 Dépistage en Santé Oculaire 3 (2,5 ECTS - 27 h de CM)
L’UE 5 constitue la troisième et dernière  partie  des cours de dépistage en santé oculaire. Les enseignants sont des optométristes. L’un d’eux présentera un cours sur les anomalies congénitales chez les enfants et leur prise en charge par l’optométriste.
Les travaux pratiques représentent la partie principale de l’UE 5. Ceux-ci mettent en application la pratique clinique des principales  techniques et  des diverses observations étudiées dans le programme des UE3 et UE4. Les étudiants devront être ensuite capables de connaître et de pratiquer les méthodes d’observations et de dépistage des différentes pathologies traitées dans les enseignements de cette UE.
 
 

Modalités de contrôle :
Session 1 : examen écrit
Session 2 : examen écrit

Anglais (5 crédits)

X

Volume Horaire : TD : 50h

Langue : Français

Description :
UE14 Anglais (50 h en laboratoires de langue/travail en ligne/Skype)
L’objectif de cet enseignement qui est effectué oralement par petits groupes, en laboratoire de langue, par Skype ou par l’intermédiaire de travail en ligne, est d’acquérir une maîtrise de la communication scientifique et professionnelle en anglais dans le domaine de l’optométrie et des sciences de la vision.
 

Modalités de contrôle :
Session 1 : examen écrit et oral
Session 2 : examen écrit ?et oral

Optométrie 3 (5 crédits)

X

Volume Horaire : CM : 10h ; TD : 27h ; TP : 17h

Langue : Français

Description :
UE7 Optométrie 3 (5 ECTS - 10,5 h de CM - 17,5 h de TD - 28 h de TP)
Optométrie adaptée à la pathologie et Optométrie pratique
L'objectif de cet enseignement est de réaliser un bilan optométrique suivi d’une prise en charge optométrique des patients pouvant être atteints de n’importe quel défaut de vision, d’accommodation et/ou de vision binoculaire. Les patients sont susceptibles d’avoir une pathologie oculaire ou systémique ayant des répercutions sur la vision (ex : sclérose en plaque, glaucome, cataracte, œdème maculaire etc…). Seront enseignés à cet effet les différentes pathologies oculaires et systémiques, leurs implications visuelles et pour chacune des pathologies seront répertoriées les aides optiques pour solutionner les plaintes : type d’ équipement, prismation, addition, lentilles de contact, équipement basse vision…
 

Modalités de contrôle :
Session 1 : examen écrit et de travaux pratiques
Session 2 : examen écrit et de travaux pratiques

Dépistage en Santé Oculaire 2 (5 crédits)

X

Volume Horaire : CM : 49h

Langue : Français

Description :
UE4 Dépistage en Santé Oculaire 2 (5 ECTS - 49 h de CM)
Les cours dispensés dans l’UE 4  constituent la deuxième des  trois parties  des cours de dépistage en santé oculaire. Les enseignants sont des optométristes et des ophtalmologistes.
Des optométristes traitent les signes cliniques dépistages par l’optométriste du diabète, ses conséquences visuelles et les possibilités de prise en charge optique par l’optométriste, les réflexes pupillaires, le glaucome et l’interprétation des champs visuels, puis les maladies systémiques seront abordées.
Des ophtalmologistes traiteront la rétine, la macula (hors DMLA) largement traitée en BV, la rétine vasculaire, le vitré et la rétine périphérique,  le nerf optique, d’autres neuropathies optiques. Les motilités oculaires,  l’orbite, l’hyperthyroïdie seront développées.
Un chirurgien présentera les  examens  pré et post opératoires, les techniques et les complications des différentes chirurgies cornéennes en 2015 : réfractives, greffes cornéennes, kératoplastie lamellaire,  cross-linking, implantation d’anneaux intracornéens.
 
 

Modalités de contrôle :
Session 1 : examen écrit
Session 2 :  examen écrit

Basse Vision 2 (5 crédits)

X

Volume Horaire : TD : 31h ; TP : 24h

Langue : Français

Description :
UE13 Basse Vision 2 (5 ECTS - 32 h de TD -  26 h de TP)
L’UE BV2 aborde la basse-vision sous un angle plus pratique.
Toutes les aides techniques sont manipulées par les étudiants qui envisagent successivement leurs applications, leurs utilisations, leurs avantages et inconvénients, leur constitution (optique géométrique) et leur montage afin de pouvoir guider efficacement leurs futurs patients déficients visuels dans le choix et l’adaptation de ces aides.
Les bilans optiques sont travaillés pour permettre aux étudiants d’appréhender toutes leurs subtilités : accueil spécifique, anamnèse complète et adaptée, choix et utilisation des chartes d’acuité visuelle, de lecture et du matériel d’examen, analyse des résultats, évaluation du besoin par activité souhaitée (contrastes, grossissement, fixation, balayage, ergonomie…) et propositions d’une prise en charge en conséquence.
Comme beaucoup de prises en charge en basse-vision nécessitent l’intervention de différents professionnels, des orthoptistes spécialisés, ergothérapeute et instructeur de locomotion viennent présenter leurs rôles et leurs apports dans ce domaine. C’est alors l’occasion pour l’optométriste d’envisager sereinement son propre rôle dans cette prise en charge pluridisciplinaire en travaillant les axes de communication en direction de ces autres professionnels (Compte-rendu notamment).
 

Modalités de contrôle :
Session 1 : examen oral et de travaux pratiques
Session 2 :  examen oral et de travaux pratiques